Les 3 sports pour les + de 60 ans

Plus nous vieillissons et plus notre corps s’affaiblit. Nos différents membres perdent de leur tonus, et l’on peut de moins en moins faire certaines activités. Mais heureusement pour nous, il y a un moyen de redonner encore une certaine jeunesse et une fraîcheur relative à nos corps. Les seniors peuvent faire du sport. Cela leur est même fortement conseillé.

L’objectif ici est de se maintenir en forme et de ralentir le plus possible le processus de vieillissement. Si la manière de pratiquer le sport est différente, surtout dans l’intensité, il n’en demeure pas moins que faire du sport après 60 ans est capital. Voici une sélection de 3 sports que les + de 60 ans peuvent faire aisément.

3 sports pour les seniors de plus de 60 ans

À partir de cet âge, l’un des sports les plus recommandés est la marche ou la randonnée. C’est une activité physique qui nécessite peu d’effort et procure énormément de plaisir. Prenez du bon temps en accompagnant vos petits enfants au parc, en allant chercher vos journaux ou tout simplement en allant faire des promenades seul. Vous pouvez le faire aussi en groupe pour y mettre plus de convivialité encore.

La gymnastique est une très bonne activité physique pour vous. Après 60 ans, on est sujet à un grand risque de chutes. Cela est dû à un affaiblissement des muscles et des articulations. La gymnastique vous permettra de redonner du tonus à tout ceci. Vos muscles seront plus vigoureux, et vos articulations seront bien détendues afin de vous conserver une très bonne souplesse.

Faire le jogging est aussi très bénéfique pour les + de 60 ans. La course à pied fait intervenir vos muscles, vos articulations, mais aussi tout votre système cardiovasculaire. C’est un sport assez complet que vous pouvez pratiquer seul ou en groupe. Il est idéal pour les personnes en surpoids.

Le monte escalier : Votre meilleur allié contre la fracture du col du fémur

Les causes les plus fréquentes d’hospitalisation après 60 ans sont les chutes. Ces chutes ont souvent comme corollaire des blessures graves et des fractures un peu partout sur le corps. L’une des fractures les plus fréquemment rencontrées est la fracture du col du fémur. Une telle fracture conduit à une certaine perte d’autonomie à laquelle il est important de trouver une solution. Pour monter les escaliers, il est évident qu’une personne souffrant d’une fracture du col du fémur aura énormément de difficultés. La meilleure solution est le monte escalier.

Pourquoi un monte escalier ?

Le fémur est un os se retrouvant au niveau de la cuisse. Son col se situe dans sa partie haute, à l’endroit où il forme une articulation avec le bassin. L’affaiblissement de cet os suite à une ostéoporose par exemple peut entraîner facilement une chute qui aura pour conséquence la fracture de son col. La perte d’autonomie entraînée par cette fracture est alarmante.

Pour monter les escaliers, il faudra une assistance humaine. Ce qui peut s’avérer un véritable calvaire tant pour le malade que pour la personne aidante. Installez plutôt un monte escalier. Ses avantages sont nombreux. C’est un dispositif muni d’un rail, d’un fauteuil bien confortable et sécurisé, et d’un moteur permettant de bouger le fauteuil sur le rail sous l’action d’une manette. Il déplace sans problème un malade d’une fracture du col du fémur d’un bout de l’escalier à l’autre. Il diminue ainsi les contraintes d’une assistance humaine ou d’un réaménagement trop onéreux qui peut aller même vers un déménagement.

Il est aussi très utile pour prévenir une telle fracture. Si vous sentez que vos séniors ont de plus en plus de mal pour monter les escaliers, installez un monte escalier. Cela leur évitera grandement de faire des chutes, sources des fractures du col du fémur.

Renforcement musculaire pour diminuer les chutes

Sur les plans international et mondial, l’un des problèmes majeurs de santé publique est indubitablement les chutes. Elles touchent les personnes de tout âge, les enfants, les adolescents, les jeunes, les vieux, mais causent plus de décès dans le rang des personnes de plus de 60 ans. On peut les définir comme des événements pendant lesquels une personne se retrouve, sans préméditation de sa part, à un niveau plus bas que celui où il se trouvait précédemment.

Cela peut être le sol ou toute autre surface encore. C’est une grande cause de traumatisme tant physiologique que moral, surtout chez les personnes âgées. L’une des causes les plus fréquentes de ces chutes est une certaine faiblesse musculaire au niveau des membres. Pour y remédier, le renforcement musculaire est assez préconisé.

Prévenir les chutes avec du renforcement musculaire

Plusieurs actions de prévention existent pour les chutes, surtout chez les personnes de plus de 60 ans. Chez elles, leurs chutes proviennent, entre autres, généralement de la perte de leur force musculaire au niveau des membres inférieurs. Ainsi, pour pallier à cela, un renforcement musculaire de cette zone est réalisé. Le renforcement musculaire en général permet de donner plus de vigueur, de tonus et de résistance aux muscles.

Ici, on procèdera plus précisément au renforcement des jambes qui contiennent la plupart des muscles de la partie inférieure du corps. Un grand nombre d’exercices de physiothérapie existent à cet effet pour permettre aux personnes d’un certain âge de réaliser le plus facilement possible le renforcement musculaire de leurs jambes. Ces exercices pratiqués en douceur permettront de gagner beaucoup d’endurance non seulement au niveau du corps, mais aussi au niveau des os qui sont, avec l’âge, fragilisés.

Cela permettra de réduire sensiblement le risque de chutes, mais aussi d’éviter plus ou moins les blessures provenant de ces chutes.

Le danger de l’hypoglycémie pour les seniors

On définit l’hypoglycémie comme la concentration anormalement basse du sucre dans l’organisme de l’inpidu. Elle atteint les personnes âgées et toutes les personnes diabétiques qui suivent une thérapie pour l’insuline.

Tout comme l’hyperglycémie, l’hypoglycémie est due à un dysfonctionnement de l’insuline qui régule le taux de glucose dans le sang. Pour les personnes âgées, elle peut être très dangereuse et touche les femmes aussi bien que les hommes dès l’âge de 60 ans. 

Afin de pouvoir bien soigner vos proches, il est important de vous informer sur les dangers qui peuvent nuire les personnes âgées hypoglycémiques.

Les différents maux dus à l’hypoglycémie

En général, un hypoglycémique est une personne souvent atteinte du diabète, mais cette maladie peut aussi atteindre toute personne qui fait un jeûne intensif après quinze jours. Dans le cas des personnes âgées, l’hypoglycémie a des conséquences très désastreuses. En effet, pour compenser le manque de glycémie, l’organisme envoie une décharge d’adrénaline.

Malheureusement, cette décharge peut être la source de palpitations cardiaques pouvant créer des malaises chez le senior et conduire à une crise. On dénote également chez le senior hypoglycémique une tendance à la polypharmacie. C’est la prise importante de médicaments par le senior qui en devient dépendant.

Outre ces dangers physiques et comportementaux, le senior est également un sujet de risque à la démence. En effet, sur le plan cognitif, on assiste à un dérèglement cognitif. C’est l’étape la plus grande et la plus douloureuse chez le senior.

Enfin, certains seniors atteints d’hypoglycémie peuvent aussi se sentir malades, tristes, confus à cause de cette maladie. Ce sont les signes d’une dépression qui est un autre mal de l’hypoglycémie.

Veillez donc à permettre à votre senior de se nourrir d’une dose raisonnable de sucre afin d’éviter les symptômes de cette maladie qui fait plus de mal que de bien.

pattiserie française et hypeglycémie séniors

Le danger de l’hyperglycémie pour les séniors

Les sucres sont très importants dans l’organisme et ils jouent d’ailleurs un grand rôle dans la production de l’énergie indispensable aux muscles et aux organes vitaux. Toutefois, lorsque la concentration de ces sucres dans le sang est anormalement élevée, elle provoque une hyperglycémie qui peut conduire à un diabète.

Lorsque l’hyperglycémie est temporaire, elle n’est a priori pas dangereuse à l’homme. Mais, lorsqu’elle apparaît sur une longue période, particulièrement chez les séniors, elle peut très facilement induire un diabète.

L’hyperglycémie à l’origine d’une fragilité physique et mentale

De nombreuses causes peuvent justifier l’hyperglycémie chez les séniors, et elle a de nombreuses conséquences sur l’organisme. L’hyperglycémie chez les séniors conduit généralement à un diabète de type 2, et les conséquences sont souvent difficiles à vivre. Parmi les conséquences peu désirables de l’hyperglycémie chez les séniors, il y a l’insuffisance rénale, la rétinopathie et l’infarctus du myocarde.

De plus, un sénior hyperglycémique aura plus tendance à uriner beaucoup, à avoir très soif et à être souvent fatigué.

L’hyperglycémie atteint généralement les séniors, car à l’âge adulte, l’organisme élimine moins facilement les excès de sucres. Les séniors (après 50 ans) sont donc tous des personnes à risque pouvant souffrir de l’hyperglycémie à la moindre négligence dans l’alimentation. Elle constitue une cause de mortalité d’une grande frange de la population des séniors.

Hormis les conséquences sur la santé physique, un sénior qui souffre de l’hyperglycémie peut souffrir d’une agitation comportementale anormale, d’une dépression, et sombrer dans la démence.

Dans les cas où le diagnostic de l’hyperglycémie n’est pas précoce, le sénior atteint peut mourir à tout instant sans aucune explication. C’est pour ces raisons que les personnes âgées doivent veiller à leur alimentation et diminuer le taux de sucre en consommation pour éviter sa concentration anormale dans leur sang.

Elles doivent également consulter des spécialistes pour les médicaments qu’elles prennent, car certains médicaments favorisent l’hyperglycémie.

Afin de savoir quel aliment vous pouvez manger els yeux fermés, je vous conseille de regarder ce site qui vous aidera à savoir si l’aliment que vous désirez manger est riche en glucides.

Bon appétit!

Gagner en indépendance avec un monte-escalier

Il est très difficile lorsqu’on prend de l’âge ou qu’on a été victime d’un accident de se mouvoir facilement dans les pièces de son logement. Cette mobilité peut devenir complexe lorsqu’il faut accéder à des pièces supérieures ou des étages. Très vite, on instaure une forme de dépendance envers nos proches qui se sentent dans l’obligation de nous porter secours. Toutefois, il existe un moyen très facile pouvant permettre de se déplacer seul : c’est le monte-escalier.

Qu’est-ce qu’un monte-escalier ?

Un monte-escalier est un appareil de mobilité électronique destiné à aider une personne âgée ou à mobilité réduite à atteindre sans encombre les étages de sa maison. Composé d’une chaise associée à la rampe de l’escalier, le monte escalier droit est doté d’un moteur électrique qui démarre lorsque le sujet en fait l’usage. Se déclinant sous divers modèles, le monte-escalier s’adapte à tout type d’escalier. Son achat est fonction de votre budget et des dimensions de votre maison.

Quels sont les avantages d’un monte-escalier ?

Le monte-escalier présente d’énormes avantages. Tout d’abord, il vous permettra de gagner en indépendance. En effet, plus besoin de faire appel à un tiers pour vous aider à monter les escaliers. Il vous transporte d’un endroit à un autre aisément. Doté d’une ceinture de sécurité, il vous évite de vous pencher en avant dangereusement ou de perdre l’équilibre.

De plus, certains modèles dotés d’un détecteur d’obstacles s’arrêtent automatiquement lorsque le chemin semble bloqué. Par ailleurs, le monte-escalier est souvent équipé d’accoudoirs pour améliorer le confort et faciliter le trajet. Son siège pivotant vous évite de tourner à la descente. En outre, s’adaptant à tout type d’escalier, le monte-escalier offre l’avantage d’un gain d’espace. En effet, vous n’avez qu’à plier le siège pour éviter aux autres utilisateurs de l’escalier de se cogner le genou par exemple.

Enfin, le monte-escalier rassure vos proches qui n’auront pas à s’inquiéter de vous savoir en difficulté en cas d’absence. N’hésitez donc pas à investir dans cet appareil pour faciliter le quotidien des personnes âgées ou à la mobilité réduite que vous connaissez. Ils en ressortiront indépendants.

Comment bien choisir sa salle de sport ?

Du sport, il faut bien en faire de temps en temps ; au moins une fois par semaine ! Le but étant de garder aussi longtemps que possible la forme et une très bonne santé. Comme pratiquer une activité physique n’est pas toujours aussi facile, la salle de sport reste la meilleure option dans la mesure où les équipements nécessaires sont à la disposition de tous  avec l’encadrement un coach sportif. Il y a cependant certains critères à prendre en compte pour bien choisir sa salle de sport.

Continue reading…

Astuces pour remplacer la viande en gardant l’apport en protéines

La viande est nécessaire, ou plus, indispensable pour l’organisme humain. Par contre, elle peut être remplacée par d’autres aliments végétaux plus riches en protéines qui existent et sont faciles trouver sur le marché. Manger sans viande ne veut pas dire manger sans protéines, mais il faut savoir bien les associer et les altérer à chaque repas. Par conséquent, il est  donc évident que les protéines végétales peuvent apporter de nombreux avantages pour l’organisme.

Continue reading…

Comment manger sain, quand tu n’as pas envie de te prendre la tête pour cuisiner ?

Si manger est loin d’être désagréable pour bon nombre d’entre nous, cuisiner l’est moins ! Il existe pourtant plusieurs astuces pour manger sainement et surtout avec des produits frais et bons. Comment vous dites-vous ? Simplement via deux options : opter pour des recettes faciles, simples et rapides à réaliser ou commander des plats complets.

Continue reading…