Le monte escalier : Votre meilleur allié contre la fracture du col du fémur

Les causes les plus fréquentes d’hospitalisation après 60 ans sont les chutes. Ces chutes ont souvent comme corollaire des blessures graves et des fractures un peu partout sur le corps. L’une des fractures les plus fréquemment rencontrées est la fracture du col du fémur. Une telle fracture conduit à une certaine perte d’autonomie à laquelle il est important de trouver une solution. Pour monter les escaliers, il est évident qu’une personne souffrant d’une fracture du col du fémur aura énormément de difficultés. La meilleure solution est le monte escalier.

Pourquoi un monte escalier ?

Le fémur est un os se retrouvant au niveau de la cuisse. Son col se situe dans sa partie haute, à l’endroit où il forme une articulation avec le bassin. L’affaiblissement de cet os suite à une ostéoporose par exemple peut entraîner facilement une chute qui aura pour conséquence la fracture de son col. La perte d’autonomie entraînée par cette fracture est alarmante.

Pour monter les escaliers, il faudra une assistance humaine. Ce qui peut s’avérer un véritable calvaire tant pour le malade que pour la personne aidante. Installez plutôt un monte escalier. Ses avantages sont nombreux. C’est un dispositif muni d’un rail, d’un fauteuil bien confortable et sécurisé, et d’un moteur permettant de bouger le fauteuil sur le rail sous l’action d’une manette. Il déplace sans problème un malade d’une fracture du col du fémur d’un bout de l’escalier à l’autre. Il diminue ainsi les contraintes d’une assistance humaine ou d’un réaménagement trop onéreux qui peut aller même vers un déménagement.

Il est aussi très utile pour prévenir une telle fracture. Si vous sentez que vos séniors ont de plus en plus de mal pour monter les escaliers, installez un monte escalier. Cela leur évitera grandement de faire des chutes, sources des fractures du col du fémur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *